avr 082011

Ca faisait un moment que ma chère Lolapit m'avait donné la formule magique de son baume "stop la crève", mais j'ai eu un besoin urgent de l'utiliser il y a quelques temps, alors c'était le moment de l'essayer enfin…

Voici la formule :

  • cire d'abeille : 5 g
  • huile de coco : 7 g (dans la recette originale, beurre de mangue)
  • acide stéarique : 2 g
  • HV de noyaux d'abricot (noisette dans la recette originale) : 11 g
  • extrait de propolis : 20 gtt
  • vitamine E : 3 gtt
  • HE Eucalyptus Globulus : 12 gtt (infections ORL basses – bronches)
  • HE Niaouli : 12 gtt (Bronches – antiviral – anti-infectieux – antipyrétique)
  • HE Ravintsara : 12 gtt (antiviral – anti-infectieux – immunité – écoulement nasal)
  • HE Romarin à Camphre : 8 gtt ( décongestionnant – mucolytique)
  • HE Cajeput : 12 gtt (Antiseptique général puissant – Antinévralgique (calme la douleur)- Stimulante et revigorante – Expectorante, anti catarrhale)
  • HE Menthe Poivrée : 10 gtt (antiviral – anti-infectieux – analgésique – fatigue – antipyrétique)
  • HE thym à thujanol : 10 gtt (Antibactérienne puissante. – Antivirale puissante) (marjolaine à thujanol dans la recette originale)
  • HE Pin sylvestre : 10 gtt (laryngite, fatigue, cortisone-like)
  • HE Girofle : 4 gtt (anti-infectieux – fatigue)
  • HE Encens Oliban : 4 gtt (soutien de l’immunité)

La recette originale contenait également 3 grammes de cristaux de menthol, que j'ai remplacés par 2 g d'hv de coco, et un léger "surdosage" de l'He de menthe poivrée (10 gouttes au lieu de 6)

Il est à appliquer sur le thorax, et éventuellement sous le nez (personnellement, je ne suis pas fan, donc j'ai plutôt fait un stick à inhaler, avec la synergie d'huiles essentielles)

(désolée pour la photo prise avec mon téléphone, je n'en ai pas d'autre meilleure…)

Verdict : Je n'avais pas compris au début qu'il fallait littéralement "s'embaumer vivante", c'est-à-dire en remettre et en remettre encore tout au long de la journée, en massage sur le thorax. Quand j'ai compris çà, j'ai senti l'efficacité du truc, surtout niveau expectoration, dans les 10 minutes suivant l'application !

Par contre, personnellement, je n'aime pas du tout la sensation de "gras" sur la poitrine, et mes vêtements non plus :( Du coup, je l'ai fait "à fond" uniquement les jours où je pouvais rester avec un vieux T-shirt toute la journée ;) Je pense que j'essayerai la prochaine fois d'ajouter quelque chose pour minimiser ce "gras"….

Du coup, comme je n'ai pas pu pratiquer l'"embaumement vivante" de façon suffisamment studieuse, et que, évidemment, çà en passait pas complètement malgré une nette amélioration, j'ai mis le coup de grâce avec ma teinture de pin sylvestre (méchament efficace) et un petit programme d'hydrolats (pin sylvestre, sarriette, thym). Bye bye le gros rhume ! :) Je pense aussi que je n'ai pas pris çà en charge suffisamment tôt…. A mon avis, si on s'y colle dès l'apparition des premiers symptômes, çà doit marcher du tonnerre !

NE PAS UTILISER POUR LES ENFANTS !

déc 262009

Bon, le déménagement du blog étant passé, je peux rattraper mon retard en recettes !

Voici ma recette de teinture de bourgeons de pin, tout à fait adaptée à la saison !

Mélangez l'alcool et l'eau, puis divisez le liquide en deux parts égales.

Broyez les bourgeons de pin et mélangez-les à l'une des deux parts. Laissez macérer 10 à 15 jours en secouant régulièrement. Filtrez. Conservez ce filtrat.

Récupérez les bourgeons et mélangez-les à la deuxième part de liquide. Laissez macérer 10 à 15 jours en secouant régulièrement. Filtrez, et ajoutez ce deuxième filtrat au premier obtenu précédemment.

(Si vous manquez de temps, vous pouvez mettre à macérer en une seule fois la plante dans l'intégralité du mélange eau+alcool). 

Conservez à l'abri de la lumière et de la chaleur, idéalement dans un flacon en verre teinté.

(Si vous voulez réduire la teneur en alcool de votre teinture, transformez-la en "extrait fluide", en la faisant chauffer jusqu'à ce que le poids final corresponde au poids des bourgeons avant macération, soit 11.4 g.)

Utilisation :

  • en friction sur la poitrine en cas de toux
  • dans un baume expectorant, à raison de 5% maximum pour le corps
  • en interne : j'ai trouvé des tas de dosages différents, allant du simple au quadruple ! J'ai finalement demandé son avis à mon médecin de famille, qui m'a conseillé 20 gouttes par prise.

Verdict : je m'en suis servi le mois dernier, en interne, quand j'ai commencé à tousser-cracher… J'ai pris 20 gouttes dans un petit verre d'eau 3 fois par jour, ça a été radical ! Par contr,e je vous préviens c'est TRES amer ! Beurk… Personnellement, ça passe beaucoup mieux dans un peu de jus d'orange…

(Sources : Larousse encyclopédique des plantes médicinales, "Guide du préparateur en pharmacie" de Charpeneir, Hamond, Lorléac'h, Portail SVT de l'Académie d'Aix-Marseille, L'herboriste, "La phytothérapie" de Jean Valnet)

 

MISE EN GARDE :

Cet article est à but informatif, il a été renseigné par des sources précises et fiables, mais il ne saurait en aucun cas se substituer à un avis médical.

 En cas d'interrogation, préférez consulter un professionnel de santé.

août 032009

Pendant ses vacances en métropole, ma grande soeur a eu la bonne idée de faire une virée avec ma nièce à Londres…
Avec tout ce qu’on peut entendre, inutile de vous dire que j’étais pas super rassurée… D’autant que leur virée était destinée à être total-touristique, avec un max de prise de risques ;)

masque_grippe

Je leur ai donc concocté avant leur départ une synergie anti-virale de choc !

[pour les propriétés spécifiques de chaque produit, je n'ai pas détaillé, ils sont tous antiviraux et immunostulants puissants !]

HE Tea tree : 40 gtt  
HE Eucalyptus radié : 40 gtt
HE Ravintsara : 60 gtt
HE Niaouli : 60 gtt
HE Citron : 40 gtt

Je leur ai prêté un diffuseur nomade avec comme consigne de diffuser la synergie dans leur chambre deux fois par jour, et j’en ai mis également dans un inhaleur pour sniffer dans les lieux publics ! J’ai vu aussi que ma soeur s’en mettais une gouttes sous chaque narine ! Je n’aurais pas osé personnellement, mais ça lui a bien réussi !

Verdict : difficile à dire bien sûr, en tout cas elles sont rentrées saines et sauves ! ;)

Mise en garde

Nos articles sont à but informatif, ils ont été renseignés par des sources précises et fiables, mais ils ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical.
En cas d’interrogation ou de pathologie grave, consultez un professionnel de santé !
N'oubliez pas de lire également le billet sur l'utilisation des huiles essentielles.

Rendons à César…

C'est avec plaisir que nous mettons nos recettes à votre disposition. Parfois, nous nous sommes inspirées d'autres bloggeuses, que nous citons.
Si vous-même vous inspirez de l'une de nos recettes, merci de mettre dans votre article un lien vers "La cosméto de Maman" !