août 172011

Pendant les vacances, j'ai lu une pub pour ce produit : "La crème réparatrice 40% miel de Manuka", de la marque euh, disons "trucmuche" :mrgreen:

Ni une ni deux, j'ai cherché immédiatement la composition, et voici donc le "pitch" :

"Un soin réparateur certifié biologique contenant 40% de miel de manuka IAA®10+, rigoureusement sélectionné pour son activité antibactérienne unique. Composé d’ingrédients 100% naturels, c’est le soin idéal pour restaurer les peaux abimées et asséchées, et réparer les blessures cutanées superficielles.

La crème réparatrice 40% miel de manuka IAA®10+ est munie d’un embout fin permettant une application locale précise, sa texture légère ne colle pas et laisse un parfum de miel sur la peau.

Sans paraben ni conservateur.
Convient aux peaux sensibles.

Le manuka est un arbuste appartenant à la famille du tea tree, poussant à l’état sauvage en Nouvelle-Zélande. Utilisé depuis des siècles dans la médecine traditionnelle maori, le manuka est reconnu pour ses propriétés antiseptiques.

Le miel utilisé dans la crème réparatrice 40% miel de manuka porte l’indice IAA®, garant d’une activité antibactérienne non peroxydique (activité unique différente d’un miel classique) scientifiquement prouvée et mesurée. Plus qu’une crème au miel il s’agit d’un véritable soin actif.

Indications :
Peaux abimées et asséchées (agression du froid, gerçures…)
Altérations cutanées superficielles (brûlures légères, coupures, écorchures, piqures d’insectes…)

Formule :
Miel de manuka IAA®10+ (40%), aux propriétés antibactériennes. Mel, aqua, simmondsia chinensis seed oil , butyrospermum parkii butter *, macadamia ternifolia seed oil *, glyceryl stearate, squalane, sodium stearoyl glutamate, levulinic acid, phenethyl alcohol, xanthan gum, bisabolol, glycerin, sodium levulinate, tocopherol, citric acid"

J'ai normalement toujours du miel de manuka dans mon placard, pour les rhumes et mixtures qui vont avec… Ca me faisait vraiment envie cette idée de 40% de miel de manuka, mais comme on n'a pas SI SOUVENT que çà des bobos (si, si, je vous jure !!:lol:), je voulais quelque chose qui se conserve plus facilement qu'une crème, allez, çà sera donc un baume ! Et avec mon tout nouveau ceralan, tant qu'on y est ;)

J'ai tenu à conserver le principe de 40% de miel, même si je me doutais que çà risquait de rendre l'ensemble un peu collant…

Voici la formule toute simple : 

 

  • Beurre de karité (10%) : 1.5 g (protecteur, apaisant, cicatrisant, régénérant, nourrissant)
  • Céralan (14%) : 2.1 g (adoucissant, assouplissant, protecteur et filmogène )
  • Macérât achillée millefeuille+grande consoude+tepezcohuite+calendula/jojoba (35%) : 5.25 g (astringent, cicatrisant, anti-inflammatoire, émollient, adoucissant, antiseptique, revitalisant, antalgique, évite l'apparition de cicatrices, régénérant, restaurateur, apaisant, humectant, nourrissant) 
  • Vitamine E (0.5%): 1 gtt (anti-oxydant puissant, anti-radicalaire, stimule la régénération cellulaire, assouplissant)
  • Miel de Manuka (40 %) : 6 g (antibactérien)
  • Alcool de benzyle (0.5%) : 1 gtt (conservateur bactériostatique, anti-prurigineux)

 

Méthode : J'ai considéré que le miel était comme une sorte de phase aqueuse et j'ai procédé comme pour une émulsion "normale"… En essayant toutefois de ne pas faire trop chauffer le miel.
(Voir le mode opératoire pour débutantes)

N'oubliez pas de laisser chauffer d'abord le beurre de karité tout seul pendant 10 minutes, pour éviter qu'il ne "granule" en refroidissant ;)

 

Verdict : Et oui, on dirait du "vrai" miel :lol: Quand j'en ai mis sur le genou cabossé de Gabrielle la première fois, elle m'a dit "ohhhh c'est doux !!!"… puis "ah, c'est gras aussi". Oui, c'est bien un baume :lol:

Et comme je le pensais, le miel le rend légèrement collant (40 %, quand même…), mais en même temps, il est fait pour être utilisé sur de toutes petites surfaces alors bon… Par contre, il pénètre assez facilement quand même, ouf :) Et laisse une odeur de miel très forte sur la peau :) Je l'ai testé également comme baume à lèvres, et là, par contre, je ne l'ai pas trouvé collant du tout (??:?), et en plus, il a bon goût (40 %, oui, j'insiste ! :mrgreen:)

En tout cas, il semble bien efficace sur la guérison des bobos ! Je pense que çà doit valoir le coup de tenter le même principe (miel 40 %), mais dans une émulsion plus légère, pour voir…

Evidemment, j'ai utilisé du miel de manuka pour ses propriétés exceptionnelles, mais n'importe quel bon miel devrait faire pas mal l'affaire… 

jan 012011

C'est avec une très très grande joie que j'ai retrouvé récemment une de mes très chères amies de fac, Béatrice.

Béatrice souffre d'une maladie génétique : le syndrôme de Jadassohn-Lewandowsky, appelé également Pachyonychie congénitale de type 1.

Voici la définition de cette maladie, donnée sur Vulgaris-medical :

Maladie héréditaire transmise suivant le mode dominant (il suffit que l'un des deux parents présente l'anomalie génétique pour que l'enfant ait la maladie).
Ce syndrome (ensemble de symptômes) se rencontre chez le nouveau-né et chez l'enfant en bas âge, et se caractérise par une hyperkératose, c'est-à-dire une augmentation d'épaisseur de la couche de cellules constituant l'épiderme et contenant de la kératine. L'épiderme est la couche de cellules la plus superficielle de la peau.

Cette pathologie fait partie des kératodermies.

Au cours de la pachyonychie congénitale, on observe une kératinisation, autrement dit une transformation de la kératine et des couches superficielles de la peau (épiderme) ou de certaines muqueuses (couches de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux en contact avec l'air) qui s'enrichissent progressivement de kératine.
Cette kératose est située sous les ongles, sur la plante des pieds et sur la paume des mains.
Elle apparaît sous la forme d'îlots associés à une hyperhidrose (transpiration excessive non liée à la chaleur ou à l'exercice physique).
Il existe d'autre part une kératose pilaire avec un état de sécheresse de la peau et de petites élévations de la couche cornée (de kératine), sèches, avec des leucokératoses (plaques blanches) au niveau de la langue.

C'est une maladie très handicapante, au sens propre, car les lésions de Béatrice sont très douloureuses, surtout au niveau des pieds, ce qui l'oblige à se déplacer en fauteuil roulant.

Je vous invite si vous souhaitez en savoir plus à visiter le site de l'association "Le coeur au pied", dédié au deux types de pachyonychie congénitale. Certaines photos sont un peu crues, je préfère vous prévenir…

Bref, lorsque nous avons renoué le contact, elle m'a dit qu'on lui avait beaucoup parlé d'une plante qui serait très efficace pour elle, et m'a demandé si je pouvais avoir le moyen de me procurer du "Mimosa Tenuiflora"… Si je peux m'en procurer ? J'en vends, c'est du tepezcohuite ! :mrgreen:

Elle a été d'accord pour que je fasse quelques essais de crèmes pour elle, dont voici la première, une base toute simple, 100 % tepezcohuite justement !

Elle m'avait signalé que ses crèmes doivent surtout n'être pas du tout occlusives, j'ai donc opté pour des formules contenant assez peu de phase huileuse… en espérant que ce soit quand même suffisament nourrissant.

 

Phase huileuse :

  • Macérât tepezcohuite/jojoba (25 %) : 15 g (antiseptique, revitalisant, cicatrisant, calme la douleur, évite l'apparition de cicatrices, régénérant, restaurateur, humectant, nourrissant, sébo-régulateur, calmant, cicatrisant, régénérant, tenseur)
  • Olivem (7%) : 4.2 g (émulsifiant, émollient, hydratant)

Phase aqueuse :

  • Infusion de tepezcohuite (66.67 %) : 40 g (antiseptique, revitalisant, cicatrisant, calme la douleur, évite l'apparition de cicatrices, régénérant, restaurateur)

Troisème phase :

  • Extrait fluide de tepezcohuite (1 %) : 0.6 g (18 gtt) (antiseptique, revitalisant, cicatrisant, calme la douleur, évite l'apparition de cicatrices, régénérant, restaurateur)
  • Sorbate de potassium (0.30 %) : 0.18 g (anti-oxydant, conservateur fongicide)
  • Alcool de benzyle : (0.8 %) : 0.48 g (10 gtt) (conservateur bactériostatique, anti-prurigineux)

 

Méthode : Faire chauffer les phases aqueuse et huileuse au bain-marie, puis faire prendre l'émulsion. (Voir le mode opératoire pour débutantes)

 

 

Verdict : J'aime beaucoup la couleur, légèrement rosée. J'en ai fait un pot pour moi également, pour essayer de venir à bout de mes cicatrices d'acné. La crème n'est pas grasse du tout, elle mériterait même de l'être un petit peu plus pour les peaux normales et sèches. Pour moi, qui ai une peau mixte/grasse, elle est très bien ! Je l'utilise également sur les joues de mes filles, quand elles sont abîmées par le froid. J'attends avec impatience le retour de Béatrice…

juil 172009

Bon, alors, comme tous les ans, à la même période, Gabrielle se fait littéralement dévorer par des insectes (moustiques ? puces ? araignées ? j’en sais rien, mais c’est moche et ça gratte).

Il y a deux ans, je l’avais emmenée chez la dermato qui lui avait bine évidemment prescrit de la crème à la cortisone… qui n’avait même pas été si spectaculaire que ça.

Donc à moi de jouer ! ;)

Juste pour vous montrer ce que je veux dire par « dévorer » et « moche » :

moustiques1

moustiques2

moustiques3

moustiques4

Vous voyez unp eu le truc ? donc évidemment, ça gratte, et quand elle se gratte, ça croûte… et ça continue à gratter quand même…
D’ailleurs si quelqu’un a une idée de l’insecte incriminé, en voyant les photos, je suis preneuse ;) La dermato avait dit probablement moustiques, mais pas sûr, et d’ailleurs ça avait pas l’air de changer grand chose à son avis….

Donc, bref, voici ma recette de crème miracle ! comme vous le verrez, total focus sur les actifs anti-inflammatoires, cicatrisants, apaisants !

[et j'ai décidé de préciser un peu plus les propriétés des ingrédients utilisés pour chaque recette, ça fait longtemps que je devrais le faire mais pfffff...]

HA de menthe : 2 ml (apaise les démangeaisons et purifie)
HA de camomille allemande : 2 ml (anti-inflammatoire, apaisant, anti-allergique)
HA d’Hélychrise italienne : 2 ml (apaisant, cicatrisant, anti-inflammatoire)
HA de tea-tree : 1,5 ml (antiseptique et antiviral)
Gel d’aloe vera : 2,25 ml (cicatrisant, apaisant, purifiant)

HV de calendula (sur huile d’olive) : 5 ml (anti-inflammatoire, apaisant, cicatrisant, purifiant)
HV de nigelle : 2,5 ml (anti-histaminique, calmant, cicatrisant, anti-infectieux)
BK : 4 g (apaisant, cicatrisant)
Cire n°2 : 1,5 g
Cire d’abeille : 0,75 g

Geogard : 2 gtt
Vitamine E : 3 gtt
Allantoïne : 0,07 g (apaisant, cicatrisant)
Extrait CO2 de calendula : 0,02 g (anti-inflammatoire, cicatrisant, adoucissant)
Bisabolol : 6 gtt (apaisant, cicatrisant, anti-inflammatoire)
Poudre de miel : 0,15 g (cicatrisant, anti-inflammatoire, anti-bactérien)
Propolis : 2 gtt (antiseptique, anti-inflammatoire, cicatrisant, anesthésique léger)
HE lavande aspic : 15 gtt (antitoxique, cicatrisant, antiviral, analgésique, antibactérien)

moustiques

Verdict : Alors, déjà, dès l’application, ça ne gratte plus ! Et ça c’est déjà pas mal ! Ensuite, à condition de l’appliquer plusieurs fois par jour, les piqûres sont beaucoup moins inflammées. Si je laiss epasser trop longtemps sans en remettre, les piqûres rougissent à nouveau (et se remettent à gratter évidemment). Et enfin, sur les piqûres qui n’était pas encore « croûtées », ça les a empêchées de croûter ! Forcément, puisque ça gratte plus ! Bref, en un mot : YOUPI ! Je pense qu’on doit pouvoir aussi l’utiliser avec succès sur les petites plaies et les démangeaisons diverses…

compatiblerazmoket

juin 062009

Attention, ce message contient une photo pouvant heurter les plus sensibles ! :)

Photo027

Bitume de la cour de récré : 1
Gabrielle : 0

Oui, vous devez sans doute vous dire « non mais elles lui auront tout fait hein ! ». Tout, non, mais c’est vrai qu’elles sont assez remuantes, surtout Gabrielle, qui a la palme des articles pour enfants de ce blog !!

Bref, une fois passée l’émotion (je suis assez impressionnable pour tout ce qui contient de l’hémoglobine et autres os….), je ne me voyais vraiment pas lui passer un coton avec du sérum phy, comme recommandé, car, on ne se rend pas bien compte sur la photo, mais à l’intérieur, c’est de la charpie…

Donc, ni une ni deux, ma bible de l’hydrolathérapie sous le bras, et au boulot maman-druide !

A parts égales :

HA de Tea-tree (antiseptique et décongestionnant)
HA de ciste ladanifère (cicatrisant)
HA d’hélychrise italienne (anti-inflammatoire et anti-hématome)

Et hop, dans un vaporisateur ! Comme ça, pas besoin de toucher !

Verdict : alors, comme d’habitude, difficile de savoir si c’est grâce à ça ou pas, mais ça a très très rapidement dégonflé ! Par contre, au goût, beurk, et là, difficile de tricher en lui mettant dans de l’oa*sis…. ;)

compatiblerazmoket

avr 222009

Le père Dragon a voulu jouer au dur, et s’est fait une entaille énorme sur le doigt, juste à la pliure… (oui, je vous entends d’ici « shhhhh aïe »…)

 

Comme ça pissait le sang au moindre mouvement, je lui ai fait illico presto, à deux heures du matin, un sérum super cicatrisant, avec des HE très précieuses et super cicatrisantes !

20 gouttes d’HE Hélychrise Italienne
20 gouttes d’HE de ciste ladanifère
20 gouttes d’HE de lavande vraie

A appliquer directement sur la plaie 2 à 3 fois par jour.

Alors, je vous entends d’ici encore une fois…. Eh bien NON, ça ne pique pas ! ;) J’avoue que je me suis posé la question aussi, et quand le père Dragon me l’a posée, j’ai un peu bluffé avec un laconique « oh bah non, je pense pas que ça pique, non… » ahem… Eh bien non ça ne pique pas du tout !

Verdict : ça  l’air de faire du bien, il ne saigne plus depuis qu’il a commencé… Je le fais continuer quand même, pour mettre toutes les chances de son côté pour avoir une « jolie » cicatrice !

oct 152008

Suite à une méga-gamelle de Gabrielle, il me fallait d’urgence un « truc » contre les bobos !

DSC04757

J’ai commencé par faire un BAUME spécial bobos, FAUSSE BONNE IDEE ! Le baume faut l’étaler ! Et ça, ça fait mal !! En plus, tous les ingrédients qui donnent la consistance au baume sont complètement inutiles dans le traitement du bobo (cire d’abeille, beurre de karité…), quel gâchis… je voulais un truc 100% actif, sans trucs inutiles ! Et qui aille aussi bien sur le bosses que sur les croûtes (arnica : pas sur les plaies…)

J’ai donc concocté un petit gel bobos sur mesure :

12 ml Aloe Vera
13 ml HA Helychrise
10 gtt HE lavande
2 ml HV argan
2 ml HV amande douce
5 gt Vit. E
5 gt EcoGuard

Le tout dans un spray Séphora, on mélange et c’est prêt !

DSC04762

Verdict : Hormis le fait que ça shlingue à fond ! (Hélichryse…), c’est HYPER efficace ! J’avais déjà remarqué que l’aloe vera était super bon pour leurs piqûres de moustiques, et là, c’ets carrément nickel pour piqûres, brûlures, eraflures, et autres croûtes…
Toutes les mamans devraient avoir ça dans leur sac !
[Mais la prochaine fois, j'essayerai peut-être de le parfumer avec un peut d'extrait aromatique...]

compatiblerazmoket

Mise en garde

Nos articles sont à but informatif, ils ont été renseignés par des sources précises et fiables, mais ils ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical.
En cas d’interrogation ou de pathologie grave, consultez un professionnel de santé !
N'oubliez pas de lire également le billet sur l'utilisation des huiles essentielles.

Rendons à César…

C'est avec plaisir que nous mettons nos recettes à votre disposition. Parfois, nous nous sommes inspirées d'autres bloggeuses, que nous citons.
Si vous-même vous inspirez de l'une de nos recettes, merci de mettre dans votre article un lien vers "La cosméto de Maman" !