avr 292009

Ca faisait un moment que je cogitais sur le pas-à-pas de titelibellule,pour faire soi-même son hydrolat…
Ca me paraissait trop facile pour être honnête ! ;)

Alors j’ai fini par essayer… Comme j’avais des fleurs d’ylang-ylang (ouais, juste pour vous faire baver !), c’est ce que j’ai choisi…

J’ai mis environ 2 cm d’eau au fond de ma cocotte minute, puis une poignée de fleurs d’ylang-ylang.

DSC06283

Titelibellule a utilisé un carreau de carrelage, mais comme ma cocotte a un panier pour cuire à la vapeur, j’ai donc mis en place le panier…

DSC06284

J’ai ensuite posé dans le panier le récipient qui va recueillir l’hydrolat. Le  plus large possible, pour que ça aille plus vite !

DSC06285

Ensuite, pour servir de « condensateur », un grand récipient sur la cocotte, avec un torchon (ou deux !) pour faire le « joint » avec la cocotte

DSC06286

Et enfin des glaçons dans le récipient, à remplacer régulièrement !

DSC06287

Mettre à chauffer à feu doux… et attendre ! En surveillant bien les glaçons, le récipient du haut doit toujours être froid !

Le principe : l’eau chauffe et s’évapore, chargée des actifs des fleurs, Seulement, comme cette vapeur d’eau rencontre le récipient d’en haut qui est FROID, elle se condense ! Elle se retransforme donc en eau à son contact, et plouf, retombe dans le récipient « récolteur » !

Il m’a fallu seulement une heure pour que toute l’eau d’ »en bas » passe « en haut ». Et je vous dis pas l’odeur dans toute la maison !!

J’ai bien attendu que tout refroidisse avant d’ouvrir, histoire de ne pas en perdre une goutte ;)

Et le résultat…… presque 200 ml d’hydrolat… qui sent… L’YLANG-YLANG ! Yessss ! Ultra-validé donc, je vais m’éclater avec mes plantes séchées moi !!

Par contre je m’interroge quand même niveau conservation hein (d’ailleurs je ne pensais pas en tirer 200 ml, la moitié m’aurait largement suffi…), donc je pense que je vais y ajouter d’office du geogard, et évidemment laisser la bouteille au frigo ;)

compatiblerazmoket

Mise en garde

Nos articles sont à but informatif, ils ont été renseignés par des sources précises et fiables, mais ils ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical.
En cas d’interrogation ou de pathologie grave, consultez un professionnel de santé !
N'oubliez pas de lire également le billet sur l'utilisation des huiles essentielles.

Rendons à César…

C'est avec plaisir que nous mettons nos recettes à votre disposition. Parfois, nous nous sommes inspirées d'autres bloggeuses, que nous citons.
Si vous-même vous inspirez de l'une de nos recettes, merci de mettre dans votre article un lien vers "La cosméto de Maman" !