juil 242009

J’ai toujours été plutôt « tout à froid, tout dans le noir », pour mes macérâts, mais il est vrai qu’il existe plusieurs écoles…

Je me dis toujours que la chaleur et/ou le soleil doivent accélérer le processus d’oxydation des huiles…

Mais bon, ça me travaillait quand même… alors quand j’ai vu cette méthode de macérât en yaourtière sur le blog de framboise, j’ai été séduite !
Mais oui, en yaourtière ! A l’ombre, pas trop chaud, mais un peu quand même, suffisamment pour « booster » la macération, allez je me lance !

Le principe est très simple : Mettre le macérât 10 heures en yaourtière, puis repos 8 h. A répéter 3 fois. Et c’est prêt !

Si ça peut permettre de faire des macérâts rapidement sans trop malmener les huiles, j’ai choisi de faire de toutes petites quantités, plus besoin de prévoir un mois à l’avance…
J’ai quand même choisi des huiles résistants très bien à l’oxydation et donc au chauffage… le jojoba et l’huile d’olive.

Et je me suis lâchée, j’ai fait 7 macérâts (et oui ma yaourtière a 7 « places » !), avec toujours quelques gouttes de vitamine E :

Sur jojoba :
- pâquerettes (bellis) (raffermissant, tonifiant, tenseur)
- grande consoude (riche en allantoïne, cicatricant et anti-inflammatoire)
- bardane (antiseptique, purifiant)
- hamamélis (astringent, anti-inflammatoire, cicatrisant)
- immortelle (anti-hématome, cicatrisant, anti-inflammatoire)
- centella asiatica (anti-oxydant, anti-inflammatoire, cicatrisant, stimule le collagène)

Sur huile d’olive :
- guarana (facilite la combustion des graisses)

DSC07158

Verdict : en tout cas, les macérâts ont pris l’odeur et la couleur de leurs plantes… donc plutôt positif !

17 Réponses to “Macérât en yaourtière !”

  1. DragonJoli dit :

    [G]Framboise [/G]: ah je savais bien que l’ »idée venait de quelqu’un d’autre mais impossible de retrouver la source sur ton blog :( Merci de nous la donner ici, effectivement c’est une super adresse ! Je vais l’ajouter à nos favoris, tiens ;)

  2. Cristine dit :

    coucou Dragon Joli, j’ai encore amélioré la méthode :url:100100plantes.canalblog.com/

  3. DragonJoli dit :

    Aaah merci Cristine ! Je vais aller voir ça de ce pas !

  4. Lilasflore dit :

    Wahoo cool

    Sinou Drag’ t’as vraiment de bonnes idées et merci à framboise (c’est pom-framboise ou une autre ?). La Bardane est très bonne pour la toilette intime et non irritante. Comme tu sais si bien tout faire, petite suggestion : gel lavant (PH neutre) à l’Aloe Vera et (au mâcérat huileux de) Bardane. Penses-tu que ce soit réalisable ? tu vas t’ »éclater » avec tous tes mâcérats ! vite vite au plaisir de te lire avec plein de nouvelles recettes.

  5. ambael dit :

    cool!!

    moi qui rate toujours mes macerats, faudra que j’essai comme ça!!

  6. framboise dit :

    pratique

    oui c’est pratique et je dois dire que je n’utilise pratiquement plus que cette méthode très rapide surtout depuis que je travaille un maximum avec les plantes sur les recettes de notre amie Cristine : :url:100100plantes.canalblog.com/
    c’est en fait elle qui a eu l’idée de la yaourtière et qui m’a poussée à en acquérir une spécialement pour les macérats. [Bisou]

  7. NAMOUR dit :

    je copite

    direct la méthode!! Plus besoin d’attendre 1 mois trop bien!

  8. mavalca dit :

    Super idée les macérâts en yaourtière! Je n’y aurais pas songé (bon en même temps, je n’ai plus de yaourtière).
    Bizoux et à bientôt![Bisou]

  9. Lennie dit :

    Waouw!

    Une raison de plus pour que je m’achete une yaourtière, j en connais un qui va tirer la gueule [mdr]

  10. sev dit :

    ma voisine qui est scientifique m’a dit que c’est l’air qui oxude les huiles. La lumière et la chaleur pourraient dénaturer les plantes à faire macérer dans les huiles uniquement.
    Certaines huiles fragiles supportent moins la chaleur mais cela ne les oxydera pas.

    jolis tous ces macérats et merci beaucoup pour cette idée de la yaourtiere!!!!!!!

  11. DragonJoli dit :

    Aaaaaaaah merci sev pour cette info très utile !!

  12. Finette dit :

    Bonjour,
    Une question: faut-il répéter 3 fois l'opération (à 8h d'intervalle) avec les mêmes plantes ou en filtrant le macérât précédent pour y rajouter des plantes "fraîches" (je veux dire, non macérées). Et faut-il vraiment le faire 3 fois ? (suis un peu feignasse.. ). Je voudrais essayer avec de la consoude fraîche et des fleurs de souci que j'ai encore au jardin.

  13. DragonJoli dit :

    Finette : non, non, tu ne changes pas les plantes à chaque fois. Peut-être qu'en les changeant, tu obtiendrais un macérât plus concentré, c'est vrai, mais en tout cas moi je ne le fais pas… Pour ce qui est de le faire trois fois, mmmhmm… moi je le fais, je suppose que si tu ne le fais pas, pareil, ton macérât sera beaucoup moins concentré (trois fois moins, même :mrgreen:)

  14. Finette dit :

    Ok, je vais donc suivre tes bons conseils (j'avais vu sur le blog de Cristinou la formule d'un macérât de consoude, et un autre de calendula, avec pour chacune 2 macérations en yaourtière en renouvelant la plante pour la 2è, ce qui m'a fait douter…). Dernières questions : la proportion huile/plantes ? et l'ajout de vitamine E -> au départ ou à la fin ? Merci !

  15. DragonJoli dit :

    Pour la proportion, je compte en principe environ 1:10 (10 g de plantes pour 100 g de macérât). C'est approximatif, car l'essentiel est surtout que l'intégralité des plantes soit recouverte par l'huile :)

    Et pour la vitamine E, c'est comme tu veux. tu peux l'ajouter au départ car elle supporte la chauffe.

  16. MJ dit :

    Merci beaucoup pour l'information. Je viens de faire mes macerats dans mon ancienne et oubliée yaourtiere!!! Je ne peux pas attendre de voir le résultat!! Merci beaucoup! Bisous du Honduras! ;)

  17. DragonJoli dit :

    De rien MJ ! Je suis sûre que tu seras ravie du résultat ;) Bonnes fêtes dans ton beau pays ! :)

Laisser une réponse

(requis)

(requis)

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

Mise en garde

Nos articles sont à but informatif, ils ont été renseignés par des sources précises et fiables, mais ils ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical.
En cas d’interrogation ou de pathologie grave, consultez un professionnel de santé !
N'oubliez pas de lire également le billet sur l'utilisation des huiles essentielles.

Rendons à César…

C'est avec plaisir que nous mettons nos recettes à votre disposition. Parfois, nous nous sommes inspirées d'autres bloggeuses, que nous citons.
Si vous-même vous inspirez de l'une de nos recettes, merci de mettre dans votre article un lien vers "La cosméto de Maman" !